L’ABS

L’Acrylonitrile Butadiène Styrène (ABS) est un matériau très prisé dans l’impression 3D. En effet, ce polymère dit thermoplastique est très présent dans notre environnement en raison de ses multiples propriétés.  Il est notamment utilisé dans la fabrication de cafetière et autres électroménagers et dans les petites briques de construction de Lego. De plus, même s’il est moins écologique que le PLA, ce plastique est tout de même recyclable.

La fabrication additive a très souvent recours à l’ABS, en particulier pour les impressions à dépôt de filament fondu (FDM). Etant donné qu’il est un matériau très solide et résistant aux écarts de températures et à l’eau, il peut revêtir de multiples fonctions et être adapté, par exemple, à l’impression de pièces mécaniques.

Enfin, comme il est soluble dans l’acétone, les pièces pourront être lissées grâce à la vapeur ou en utilisant un pinceau. Attention toutefois lors de l’impression car les vapeurs rejetées par l’ABS sont pour le moins désagréables voire néfastes pour la santé.

Au moment de l’impression, l’ABS fond entre 220°C et 260°C. Son refroidissement peut poser des difficultés pour retirer la pièce, c’est pourquoi il est fortement recommandé de chauffer le plateau de l’imprimante entre 60°C et 110°C afin de pouvoir retirer l’objet facilement.

L’ABS s’achète sous forme de filaments, disponibles en plusieurs couleurs, lorsqu’on a recours à un dépôt de fil fondu. Il est également possible d’en trouver sous forme liquide (polymère liquide) si vous choisissez d’utiliser la stéréolithographie (SLS) pour votre impression.

Si le procédé sera plus laborieux et plus lent qu’en utilisant le PLA, le rendu sera toutefois meilleur, plus précis et nécessitera moins de post-traitements. Par ailleurs, si des finitions sont nécessaires, il sera possible de poncer ou percer l’objet sans problème, contrairement au PLA. Cette précision permet donc de fabriquer des pièces complexes, telles que des outil d’ingénierie ou des prototypes résistants .