La technologie FDM

14Le FDM, “Fused Deposition Modeling” ou dépôt de fil fondu est une technologie vieille de 40 ans, inventée par S. Scott Crump. A ce jour, elle est la technologie d’impression 3D la plus utilisée par les particuliers et la plus connue du grand public. Elle revêt plusieurs avantages et peut être idéale suivant les contraintes que présente votre pièce.

Pour recourir au FDM, il faut utiliser du filament, généralement de PLA ou d’ABS, que vous trouverez enroulé sous forme de bobine. Lors de l’impression, ce filament sera d’abord extrudé, puis chauffé à une température variable pouvant aller de 170°C à 260°C. La buse d’extrusion qui va permettre de déposer le filament fondu va donc se déplacer sur le plateau en fonction des indications données par le fichier STL que vous utiliserez. Les couches successives de plastiques vont alors se refroidir et durcir en se fusionnant entre elles.

Si votre pièce présente des parties en suspend, il sera nécessaire d’avoir recours à des supports afin de les imprimer. Ce genre de pièces ou des objets de grande taille seront donc plus longs à imprimer que des objets simples et de petite taille.

Le FDM est le plus souvent utilisé pour réaliser des prototypes ou des maquettes, car le rendu est très réaliste. Néanmoins, comme cette technologie est moins précise que les autres, la surface des objets imprimés ne pourra pas être parfaitement lisse. La seule solution est d’utiliser de l’ABS lors de l’impression, qui pourra subir un post-traitement à base d’acétone pour être lissé.  

En revanche, l’avantage de cette technologie est que son coût est abordable et qu’elle est assez facile d’utilisation, même pour des novices en la matière. C’est notamment pour cela que le FDM est de plus en plus utilisé dans les secteurs de la mode, du design ou encore de l’architecture.