La place du prototypage dans l’impression 3D

Le prototypage est l’utilisation première qui est faite de l’impression 3D. Fabriquer rapidement des prototypes permet aux entreprises de donner vie à leurs idées et d’analyser les points à améliorer sur le produit fini. Le recours à la technologie de l’impression 3D pour cette étape donne la possibilité de tester des produits tout en engageant des coûts restreints.

La conception d’un produit requiert obligatoirement plusieurs essais, il est impossible d’obtenir un produit parfait dès la première tentative. Il est donc nécessaire de faire différents tests et d’optimiser régulièrement les différentes caractéristiques afin d’aboutir au résultat final. Grâce à l’impression 3D, ce processus est rapide et les erreurs sont plus facilement identifiables et rectifiables. De même, comme les modifications à faire sont décelées rapidement, elles sont faîtes dans un laps de temps assez court, ce qui réduit le temps de mise du produit sur le marché, et donc est un gain d’argent.

Alors que l’esthétique d’un produit fini transmet une certaine image ou un sentiment aux clients et consommateurs, un modèle informatique est neutre. Il est donc beaucoup plus difficile de communiquer sur un modèle 3D et de convaincre des investisseurs ou des clients. La modélisation n’est pas suffisante. Ainsi, en utilisant l’impression 3D pour réaliser des prototypes, il est possible d’offrir une réelle image à étudier et surtout de réagir vite aux demandes de modifications.

Enfin, l’impression 3D de prototypes permet d’évaluer la performance et la visibilité d’un produit. Grâce aux différents matériaux utilisables et aux technologies existantes, les prototypes peuvent être aussi complexes qu’un produit fini et donner une image fidèle du résultat final. Une bonne base donc, avant d’investir un certain montant dans la mécanique ou l’outillage.